RAMASSAGE D'OEUFS DES NIDS MENACÉ

 

 

Différents types d’oiseaux faisant leur nids au sol sont soumis à une forte pression. L'une des principales raisons de cette pression n'est pas la chasse, mais le succès insuffisant de la reproduction. Les deux principaux facteurs de cette sous-reproduction sont la prédation et les activités agricoles.

De nombreux nids sont fauchés ou pulvérisés et les nids qui y échappent parce qu'ils sont par exemple au bord du champ sont trop souvent vidés par des renards, martres, blaireaux, rats, belettes, corvidés, etc.

Dans le passé, les chasseurs étaient autorisés à vider les nids (ramasser les œufs) qui se trouvaient dans la zone de danger et à les incuber à la maison, après quoi les poussins pouvaient être relâchés dans la même zone. Le pourcentage de survie peut certes être limité, mais il est indéniable que cela a une influence positive sur la population des oiseaux pour lesquels cela se fait.

Dans le Nord de la France, des projets sont en cours durant lesquels des perdrix annelées et des faisans sont lâchés en grand nombre, en combinaison avec des mesures d'accompagnement . (Le Plan Marshal pour la perdrix grise) Il s’agit de la création de bains de poussière, la plantation de haies, un contrôle approfondi de la prédation et un moratoire de chasse ou une restriction d'un certain nombre d'années pour les espèces qui ont été lâchées. Le gouvernement et le secteur de la chasse notent que cela a une influence positive sur les chiffres et dans un certain nombre de régions, la perdrix a été réintroduite avec succès de cette manière.

En maintenant une chasse limitée, chacun assure également pleinement le soutien des chasseurs. La Fédération de la Chasse des Hauts de France soutient également cette initiative, y compris financièrement (p.ex. des subventions de 3,5€ par perdrix relâchée), mais aussi en proposant des siphons, des bains de poussière et des mangeoires.

https://www.chasse59.fr/wp-content/uploads/PLAN-MARSHALL-5.pdf

CHANTIER03

?

CE QUE NOUS DEMANDONS

1) Autoriser aux chasseurs (entre autres) de repérer des nids pour un certain nombre d'espèces animales telles que la perdrix, le faisan, mais aussi des espèces non chassables  comme le vanneau, et de les protéger de la prédation ou de la destruction.

2) Comme aux Pays-Bas, permettez-nous de coopérer avec le gouvernement pour vider les nids lors du fauchage et les remplir immédiatement après le fauchage. Si les parents ont été tués lors du fauchage, il doit être possible d’élever les jeunes à la maison afin de les relâcher dans la même zone plus tard.

© 2020 by JLLC.be

No animals where harmed in the making of this website

Jagersliga / Ligue des Chasseurs

Temselaan 100A 

1853 Grimbergen

jagers@jllc.be

icon-fb.png
icon-insta.png
icon-fireflies.png
icon-jachtsite.png